Aristide Kawele

La Croix-Rouge Togolaise/ Coordination de la Centrale: Des actions concrètes au secours des communautés

La Croix-Rouge Togolaise, Coordination Région Centrale appuyée par la Croix-Rouge Suisse, multiplie des actions au grand bénéfice des communautaires. La formation suivie de l’évaluation des secouristes est une assertion qui en témoigne cet engagement. Dans la préfecture de Sotouboua, à Sassa-Mono et à Bouale, les candidats ayant suivi la formation sur le secourisme, 05 jours durant, ont été examinés, le 16 mars 2019. Une mention bien est approuvée à la suite des travaux.

Photo: Croix-Rouge Togolais- centrale – la formation

Dans le cadre de la promotion des sections locales de la Croix-Rouge Togolaise et en vue de renforcer les capacités des membres et volontaires, la Croix-Rouge Suisse a appuyé la Coordination Régionale de la Centrale à travers le projet « Survie de la Mère et de l’Enfant ».

Photo: Croix-Rouge Togolais- centrale – Gestes de premier secours

L’évaluation a permis de juger la capacité des candidats sur les gestes qui sauvent avant de déclarer aptent tous ceux qui vont réussir aux évaluations.

Photo: Croix-Rouge Togolais- centrale – les lauréats

En effet, après 40 heures de formation sur le secourisme à base communautaire, les candidats de Sassa-Mono et de Boualé ont ont été soumis à l’évaluation.

Photo: Croix-Rouge Togolais- centrale – secourisme

Le jury composé de Edewou Kossi, N’zonou Akaka et Zakari Abdounassirou ont délibéré. Un résultat impressionnant est atteint. 26 formés admis déclarés sur 28 à  Sassa-Mono.  A Boualé, sur 35 candidats formés,  31 admis ont convaincu, dont 1 recyclé.

Photo: Croix-Rouge Togolais- centrale – la délibération

La formation a été assurée à Sassa-Mono par M. Yowouwazouwe Tangaladem et à Boualé, M. Ouro-Agri Tchassanti était au soins des siens.

« Cette action mérite d’être soutenue et accompagnée. C’est le lieu d’adresser mes sincères  félicitations aux participants, aux formateurs et aux membres du jury! » A déclaré M. SABSO Massama, Agent de Mobilisation Communautaire Sotouboua. « C’est  aussi le lieu de renouveler nos reconnaissances aux autorités locales et animateurs pour leur facilitation et appui indéfectible! », a-t-il conclu.

Aristide Kawele


Projet ville santé Togo, Sotouboua parmi les villes cibles de Aimes Afrique

Sotouboua figure parmi les villes cibles bénéficiaires du projet Ville Santé Togo. Le projet est lancéau District préfectoral de la santé, le 15 mars 2019.  AIMES AFRIQUE, initiatrice dudit projet a sensibilisé des acteurs impliqués dans sa mise en œuvre.

Sotouboua, qui est l’une des villes cibles, a vu le lancement du projet villes santé, vendredi 15 mars dernier.

Ce lancement servi de cadre pour une séance de renforcement de capacité en vue de la conception, la mise en œuvre et le suivi-évaluation qui se situe, dans les composantes 1 et 2, du projet Villes Santé réalisé grâce au soutien de la coopération allemande.

Les concernés à cette sensibilisation sont 48 participants dont les tradithérapeutes,  les Responsables des formations sanitaires, les chefs cantons et les agents de santé communautaires à  y prendre part.

A la session de formation,  le Président de AIMES AFRIQUE Serge Michel Kodom, est revenu sur les raisons qui ont motivé le choix de Sotouboua dans la région centrale comme ville pilote. (L’audio suit…)


Lancée depuis septembre 2018, la mise en œuvre du projet « Villes Santé » initié par AIMES AFRIQUE fait son bonhomme de chemin.

Soulignons que le projet « Villes Santé » dont les villes cibles sont Vogan, Kpalimé, Sotouboua, Kara et Mango, comporte 5 composantes. Ils s’agit de
1-Les formations et le renforcement des capacités des acteurs de la santé y compris les médecins traditionnels.
2- Les missions médico-chirurgicales foraines gratuites
3- Les campagnes de sensibilisation et de promotion de l’Education pour la santé sur les mass médias
4- La mise en place de mutuelles de santé
5- La caravane Cinéma Santé Mobile : projection de messages de santé publique dans les villages et cantons


Sotouboua/ La coupe de l’independance démarre par un match nul

Lancé officiellement, vendredi 15 février 2019, par le Préfet de Sotouboua M. Pali Tchabi Passabi, le tournoi de football pour marquer la commémoration du 59 ème anniversaire de notre pays le Togo à la souveraineté nationale a véritablement démarré ce samedi 16 mars 2019. En match d’ouverture sur le stade municipal, Bignonzi FC et Defi FC de la localité se séparent sur un score de parité d’un (1) but.

Pose photo du match Bignonzi vs Defi

Un but partout! Le tournoi du 27 avril, organisé et lancé par le représentant du pouvoir central de Sotouboua a bel et bien démarré. En match d’ouverture, Defi FC de Sondè (rouge)  limite les ambitions de Bignonzi FC (bleu ciel) de Essowavana. Les deux formations se séparent dos à dos sur un score de parité. Des réalisations de Iliassou pour Bignonzi (20e min) et de Assoumanou Mohamed pour Defi Fc (64e min).

Photo du duel du match Bignonzi vs Defi

Le tournoi du 27 avril, se voulant un cadre de tolérance, de cohésion, de paix, est initié par l’autorité en vue de fraterniser les liens d’amitié au sein de la jeunesse.

Photo du coup d’envoi du match donné par le chef d’inspection M. Djobo

Le coup d’envoi a été donné par le chef de l’Inspection préfectorale des sports de Sotouboua, M. Djobo Abalouk, représentant le Préfet de Sotouboua. Il avait à ses côtés, le président du District de football de Sotouboua, M. Pitekelabou Noyoufeim et le président des arbitres M. Idrissou.

Photo des allocations à l’ouverture du Tournoi

Cinq (05) clubs du District de Football de Sotouboua y sont engagés: Bignonzi, Defi, Chelsea de Sotouboua, Black Stone de Tchoïde et Hirondelle de Kaniamboua.

Seuls deux meilleurs clubs à l’issu des rencontres, joueront a final de l’apothéose le 27 avril 2019 à 15h.

Les rencontres auront lieu les samedis et dimanches après midi sur le stade municipal de Sotouboua. Elles couvriront la période du 16 mars au 14 avril.

Programme des rencontres:
16/03: Bignonzi # Defi
17/03: Black Stone # Hirondelle 
23/03: Chelsea # Bignonzi 
24/03: Défi # Hirondelle 
30/03: Chelsea # Black Stone
31/03: Hirondelle # Bignonzi 
06/04: Défi # Chelsea 
07/04: Black Stone # Bignonzi 
13/04: Hirondelle # Chelsea 
14/04: Défi # Black Stone

Aristide Kawele


En cuisine, les garçons de Sotouboua peuvent rivaliser avec les filles

En marge des festivités de la journée de la femme, célébrée ce 14 mars 2019 à Sotouboua, Plan international Togo a organisé le concours du « meilleur cuisinier » destiné aux garçons de différents cantons de la préfecture. Les 11 cantons que compose Sotouboua y étaient représentés. C’est Kabissa Patamoutou Makouani  Tchilabalo du canton de Kazaboua qui a été sacré champion.

Qu’est-ce que les garcons savent faire en matière d’art culinaire? Cette question a trouvé une réponse satisfaisante lors du concours organisé par Plan International Togo.

Ils étaient 11 garçons candidats, ressortissants et représentants leur canton d’origine en compétition. Et comme sujet: ces garçons avaient à préparer la pâte de maïs et à faire la sauce de gombo en un temps chrono de 45 minutes.

 

A l’issu de la délibération du jury composé de 3 filles, tous ont convaincu. Mais l’élève Kabissa Patamoutou Makouani Tchilabalo a été remarquable. En classe de seconde et ressortissant de Kaza dans le canton de Kazaboua, il a été sacré champion. Il a battu le record avec 17.5 de moyenne sur 20, en 30 minutes de temps.
Kabissa Patamoutou Makouani Tchilabalo a livré son secret qui est son assiduité et son devoir de cuisiner. « Comme j’aidais mes parents à préparer, c’est pourquoi j’ai pu faire de mon mieux ici… » Ce garçon sait vite faire un plat de pâte de maïs, il a mis toutes les chances de son côté. « J’ai commencé par la pâte avant de faire la sauce… » a-t-il laissé entendre.

On peut sans risque d’erreur affirmer que les garçons peuvent valablement rivaliser avec la gente féminine en cuisine.

Madame Ekoue Kayissan directrice de Plan international Togo au bureau de Sokodé, explique: « Traditionnellement ce sont les parents qui créent la différence entre les filles et les garçons. Nous donnons plus de chances aux garçons d’aller à l’école, d’étudier, de jouir de la vie. Les filles, nous les couvrons des tâches domestiques, et nous exigeons d’elles des résultats… »

Par cette compétition, l’on retient que les hommes savent faire la cuisine tout comme les femmes. C’est aussi un impératif pour les mamans d’user de leur leadership féminin pour éduquer les enfants sur les bonnes valeurs. Car la femme a cette grande chance de donner aux enfants une éducation équitable et complète.

 


Les femmes de Sotouboua ont fêté leur 08 mars…

La journée Internationale de la Femme a été célébrée en différé, ce 14 Mars 2019, dans la préfecture de Sotouboua autour du thème: « Femme et gouvernance locale ». Plan international Togo a organisé et appuyé la fete au grand bonheur des femmes de Sotouboua.

Retenue mondialement à la date du 8 Mars, pour être célébrée, la journée internationale de la femme a été fêtée en différé ce jeudi à Sotouboua.

Elles sont de différents groupements et associations de femmes de la préfecture à  manifester leur joie, sur l’esplanade de la préfecture de Sotouboua.

A travers, caravane dans les artère de la ville, sketchs, concours et échanges sur le thème national : «Femme et gouvernance locale », les femmes de Sotouboua ont passé aux peigne fin, ce qu’elles font déjà pour leur autonomisation.  Elles ont toutefois réfléchi sur la problématique de l’égalité du genre.

Cette célébration a eu particulièrement l’intérêt et le soutien de plan international Togo.
Madame Ékoué Kayissan, directrice de Plan International Togo, bureau de Sokodé a trouvé qu’il était important d’accompagner les femmes en les organisant et et en les appuyant financièrement.

Pour la présidente du comité d’organisation, Madame Ndafidina Badenaka Agnès, cette célébration aidera les femmes à se tailler la place dans leur participation à la gouvernance locale.

Le préfet de la Sotouboua , Pali Tchabi Passabi a saisi l’occasion pour encourager les femmes à s’engager davantage dans la vie politique afin de répondre pleinement à leur autonomisation.

Aristide Kawele


Sotouboua/ Championnat scolaire senior: CET Perfect et lycée Sotouboua Ville 2 rendent leurs armes

Le Centre d’enseignement technique  (CET) Perfect  ne parvient pas à déjouer le piège de son grand rival sénior Lycée Sotouboua Ville, ce mercredi 13 mars 2019 après midi. Conséquences: les deux formations de football en course pour le titre préfectoral du championnat scolaire 2019 de la catégorie, sont éliminées.

Avec son service minimum d’un (1) but à 0 face au Lycée Sotouboua 2 (jaune-bleu), CET Pefect (bleu ciel) ne parvient pas à trouver la qualification pour la phase finale préfectorale 2019 du championnat scolaire.

Cette situation donne au Lycée Sotouboua 1, ainsi toute espoir de qualification, vue sa situation de favoris.

Ayant perdu trop d’occasions de but le CET Perfect va s’envoloir. Les bleus ciel du coach Jacques Houssou n’y sont pas parvenus à marquer assez de but pour déjouer le Lycee de sotouboua 1 avec qui il est à égalité de points: sept (07). Il lui avait fallu une différence de 4 buts supplémentaires, pour jouer la phase finale préfectorale.

C’est donc fini, et pour le CET Perfect et pour le Lycée Sotouboua ville 2, engagés dans la catégorie de la competition.

L’équipe des techniciens et le second general de Sotouboua ville, se donneront certainement espoir l’année à venir.

La rédaction


Sotouboua/ PSE: Bientôt les nouveaux manuels scolaires pour la classe de CE1

Bientôt au Togo, le cours élémentaire première  année (CE1) disposera de nouveaux manuels. Cela se confirme par les sessions du recyclage sur les aspects pédagogiques liés à l’enseignement de la mathématique et des disciplines de francais organisé sur l’étendu du territoire national la semaine du 11 au 16 mars 2019 à l’endroit des enseignants.

Dans la circonscription pédagogique de Sotouboua Nord, la formation qui a débuté lundi 11 mars, se tient à l’école Centrale d’Adjengré canton situé à 12 km au nord de Sotouboua. Ils sont 180 participants  (titulaire de CE1 et leur directeur) à y prendre part.

Cette formation répond aux exigences liés aux reformes curicullaires entamés, il y a 3 ans au Togo, conformément au Plan Sectoriel de l’Education (PSE) ; qui vise à améliorer le système éducatif et la pratique de la classe. Vu l’ancien système qui parait caduc, cette nouveauté se voudra plus pratique en sollicitant la participation de l’élève par les « faits problèmes ».

Aristide Kawele


Sotouboua: Le marché du quartier Sondè bientôt inauguré

Le marché du quartier Sondè sera inauguré samedi 16 mars 2019, à 8 heure. Une confimation du chef du village de Sondè à Sotouboua M. René Padaha.

Lancé  en mars 2018, le marché du quartier de Sondè s’animera chaque samedi. Il facilitera l’échange et l’économie de proximité et boostera le développement à la base.

Pour l’inauguration prevue au mi-mars: rien de spécial à entendre le chef village de Sondè, M. René Padaha, membre comité de gestion dudit marché.

Il est prévu le nettoyage du site le vendredi 15 mars à 7 heures. Le samedi 16 mars  à  8 heure, la cérémonie de libations et d’animation du marché. A communiqué René Padaha.

Le site du marché de Sondè est à Sotouboua, face au siège de CECO. Il est situé à l’Ouest par le siège de CECO GROUP, à l’est par la propriété de Pitekelabou, au Nord par les concessions de Nima et au Sud par la rue Kpei et le verger de la porcherie (manguiers).

On se souvient, il y a un an, la cérémonie de la pose de la pierre a eu lieu sur le site avec la libation faite par Pali Komla.  C’était le 27 janvier 2018, sous l’égide des chefs des communautés de Kidjan à Sotouboua. Il était question pour les communautés d’aménager le site.

Aristide Kawele


Ces jeunes scolaires de Sotouboua se mefieront des grossesses précoces!

Association Culturelle et artistique Aléya (ACAAL) a mis en œuvre et animé, ce 06 mars 2019, au Centre de lecture et d’animation culturelle  de Sotouboua , la sensibilisation à l’endroit des jeunes scolaires. Ce projet ambitieux et sans précédent à Sotouboua en destination des élèves, entend sensibiliser ces « espoirs de demain » de la commune en matière de l’éducation scolaire et de la santé  de reproduction.

Dans ce cadre, l’équipe Nanatra de Helping Hands International, initiatrice dudit projet et ACAAL ont mobilisé les jeunes garçons et filles, autour du thème « Impact des grossesses précoces sur la réussite en milieu scolaire ». L’objectif est de sensibiliser sur les conséquences des grossesses précoces en milieu scolaire, soutenir et participer au développement de la communauté à travers les dons.

Cette activité participative et d’échanges est animée par Claude N’Tale, responsable de ACAAL. Elle  a été  agrémentée par l’exposé sur le roman, « Des larmes au crépuscule » de Steve Bodjona, lui même présent, et la responsable de l’équipe Nanatra de Helping Hands International, représenté par Mme Nana Traoré Kondodji Abete.

Le message passé, les jeunes filles sont averties des méfaits des grossesses précoces. Elles peuvent désormais prendre au sérieux leur éducation.

Des lampes solaires ont été distribuées à 15 filles n’ayant pas d’électricité chez elles, pour les encourager à mieux étudier.

Dans ce même ordre d’action, les promoteurs  visent loin. Ils entendent impacter davantage l’initiative en organisant des événements sur des thématiques en développement communautaire.

Un concours interscolaire et participatif est pensé. Ce sera le moment opportun de mettre en synergie  la contribution de la cible et de leur différent représentant  des établissements. Cela permettra d’atteindre véritablement les résultats escomptés.

L’équipe Nanatra de Helping Hands International, cette organisation humanitaire dont les membres sont ressortissants de Sotouboua, par ces actions, entend remplir son cahier de charges: un devoir citoyen au développement de sa communauté.

Aristide Kawele


Baccalauréat 1ère partie 2019: Le sport donne le ton

Le Baccalauréat première partie (Bac 1) technique et général  pour l’année 2019 a demarré avec l’épreuve sportive. Ils sont 1454 candidats dont 912 garçons et 542 filles à se prêter à l’épreuve d’éducation physique et sportive (EPS) dans l’Inspection de Sotouboua. L’examen se déroule du 28 février au 15 mars 2019 dans sept (07) centres homologués.

La santé c’est aussi le physique. L’EPS n’est pas une moindre épreuve pour les classes des examens.  Les candidats du probatoire l’ont passé à Sotouboua. C’est la toute première épreuve de l’année académique.

301 candidats des séries A et D du Lycée de Sotouboua, se sont mesurés à l’épreuve ce 05 mars sur le terrain dudit établissement. L’éducation physique et sportive  reste d’une importance capitale pour ces jeunes qui aspirent une aptitude pour leur carrière à venir, à en croire le chef centre, M. Teban Essossima.

Ils avaient troix choix sur six: la vitesse, le grimper, les sauts en hauteur et longueur, le lancer du poids et la résistance. L’examen s’est passé dans des bonnes conditions ici au centre du Lycée de Sotouboua.

Le sport demeure une matiere tout comme les autres. Non seulement le sport intervient de façon physiologique mais elle l’est psychologique dans la vie d’un individu.

La pratique des activités physiques et sportives est facteur de préservation et d’amélioration de la santé physique et morale de l’individu selon le chef de l’Inspection préfectorale des sports de Sotouboua, M. Djobo Abalouk.

Aristide Kawele

 


Sotouboua/ Championnat scolaire senior: Le CEG Ville 1 et le Lysoto 1 terminent leur match à queue de poisson

A Sotouboua, les derniers matchs des zones, comptant pour le championnat scolaire senior sont disputés cette semaine.  Le match CEG Ville 1 et Lycée de Sotouboua 1, n’est pas allé à son terme, mercredi 27 fevrier 2019, au stade municipal. Le CEG Ville 1 a déserté la pelouse en seconde partie, en  décriant au scandale arbitral.

Battue 1 contre 3 buts, la seconde sortie des poulains du Coach Kouloung Abalo n’a pas été favorable. Cette équipe du CEG Sotouboua ville 1 a abandonné la rencontre à la seconde partie qui l’opposait à la favorite équipe du Lycée de Sotouboua 1, qui pourrait comptabiliser 7 points.

L’arbitrage est pointé du doigt dans cette rencontre…

Le vent malsain lié à  la question d’arbitrage serait- il passé par les petits stades de football du Togo? L’on ne saurait répondre par l’affirmative. Mais  à écouter le Coach Kouloung Abalo, mécontent sur le déroulement du match, cela mérite une attention.

Les deux formations, brassées dans un pareil match émaillé de troubles et de brutalité, était le motif obligeant l’expérimenté coach Kouloung à se préférer.

« Le match a commencé dans des bonnes conditions… Mais à un moment l’arbitrage a commencé par chambouler. Des tensions montaient…, des bousculades… devant l’arbitre qui ne dit mot. Le mieux qu’on me gagne et que je revienne avec mes enfants en bonne santé… » s’est confié Coach Kouloung,  tout perplexe, avant de reconnaître sa défaite. « Concernant le match, c’est ma décision. Je sais que le Lycée a gagné… il n y a pas de problème « , a-t-il souligné.

(L’audio suit)

Interrogé également sur le match dans son ensemble, le coach Issifou de la formation du Lysoto reconnaît que: « le match n’était pas à son terme quand l’entraîneur du CEG a demandé à ses joueurs de quitter la pelouse sous prétexte que les officiels ont un parti pris… ils ont abandonné le match… »

Quel sera l’issu final de ce match?

Les yeux et les oreilles restent rivés vers l’organisateur du championnat. Le CEG Ville 1 disposait des arguments en quittant délibérément le champ du jeu? Les artitres en étaient effectivement pour quelque chose? Reste à savoir si les équipes engagées ont possédé les textes devant régir ce championnat… Ces interrogations trouveront des réponses!

En attendant, le Chef de l’Inspection des sports, M. Djobo Abalouk,  sans langue de bois, dans un audio qu’il a adressé  à Echos de Sotouboua, fait l’esquisse des regles de ce championnat. Il laisse toutefois la tâche à la commission d’homologation, qui prendra des mesures conséquentes qui s’imposent et conformément aux textes dudit championnat. Cette commission aura donc la lourde tâche de trancher, les conflits qui ont émaillé cette rencontre. (L’audio suit)

Nous y reviendrons dans un nouvel article.

Voici les autres rencontres.

Techno Plus et Lycée Ville 1 se neutralisent

Le premier match du jour s’est soldé par un score de zéro (0) but partout entre Techno Plus et Lycée 2.

Le Lycée de Aouda fait remontada et bat le CEG de Babadè et se qualifie 

De l’autre côté, dans la zone 2: le Lycee de Aouda a fait un « remontada ». Battu par le CEG Babade (0-1), au match aller, Aouda parvient à tirer son épingle du jeu en remportant la partie sur tirs aux buts 3 contre 1. Agrégation: 2 buts partout à l’issu des 2 rencontres.

Le CEG Babadè et le Lysoto assurent chacun un titre inter zone et rêvent confirmer le préfectoral. C’est le « wait and see! »

Résultats en recap:

Lycée1 1-1 Cet Perfect

Lycee 2 1-3 Lycée 1

Techno Plus 0-2 Cet Perfect

Lycée 2 2-1 CEG Ville1

Techno Plus 1-1 Lycée 1

Lycée Aouda 0-1 CEG Babadè

Techno Plus 0-0 Lycée 2

CEG Ville1 1-3 Lycée 1

CEG Babadè 1-2 Lycée Aouda (1-3 tirs au b.)

Aristide Kawele


Sotouboua sensibilisé sur les enjeux et défis de la décentralisation au Togo

Jeudi 28 février, à la salle du conseil de la préfecture de sotouboua, les citoyens de la commune de Sotouboua 1 ont été sensibilisés sur les questions de la décentralisation au Togo.

Placée  sous le haut patronage de son excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République, la sensibilisation se tient dans 117 Communes du Togo, dont Sotouboua, afin de susciter l’adhésion de la population à s’impliquer et à participer au processus de décentralisation. Il s’agit d’amener les citoyens et citoyennes à mieux comprendre la décentralisation

A travers sept communications reçues, les citoyens de Sotouboua peuvent s’estimer heureux de cerner les enjeux et défis liés à la question de la décentralisation. Chaque acteur connaît davantage ses rôles et responsabilités et peut pleinement jouer sa partition pour l’édification citoyenne.

Cette animation des meetings de sensibilisation sur la décentralisation  se situe dans le cadre de la campagne nationale de formation, de sensibilisation, de communication et d’information sur la décentralisation au Togo.

C’est une initiative du Ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, avec l’appui de ProDeGol de la coopération allemande GIZ et cofinancé par l’union Européenne.

 


Croix-Rouge Togolaise/ Club 25 « Bien-Etre » du CND de la Paix de Sotouboua, déjà proactif

Ca démarre bien! Aussitôt installé, le Club 25 « Bien-Etre » du Complexe Notre Dame de la Paix de Sotouboua se montre proactif. Au total 77 poches de sang sont collectées, ce 21 février 2019 de 08h à 13h30, dans ledit établissement scolaire par le biais de ce club.

Une opération du don de sang qui intervient à 48 heures après l’installation officielle de ce nouveau club des jeunes volontaires, parrainé par la Croix-Rouge Togolaise.

La promotion du don de sang reste l’une des priorités de la Croix-Rouge Togolaise en partenariat avec la Croix-Rouge Suisse.

Le don du sang est activité humanitaire et volontaire, entreprise depuis l’année passée en créant et en dynamisant des Club 25 dans les établissements scolaires. La collecte est une opération délicate. C’est  pour cette raison qu’elle est toujours assurée par le personnel qualifié du Centre Régional de Transfusion Sanguine (CRTS), a rassuré l’agent de mobilisation communautaire de la zone, M. Sabso Massama.

Il est à souligner que les Club 25 font la promotion du don de sang et un mode de vie sain au sein des jeunes.


Croix-Rouge Togolaise/ Deux Club 25 ont vu le jour à Sotouboua !

Le Complexe notre Dame de la Paix et le CEG Kpandiyo viennent d’emboîter les idéaux de la Croix-Rouge Togolaise! Ces établissements disposent de club 25.

Les  19 et 20  fevrier 2019, se sont tenues respectivement  les assemblées générales constitutives des Club 25 « Bien-être » du Complexe Scolaire Notre Dame de la Paix  et « Sante Plus » du CEG  Kpandiyo de Sotouboua.

L’idée de mettre en place des clubs relève du projet : « Appui à la Transfusion Sanguine dans la Région Centrale et Kara». Le club 25 se compose des membres des jeunes scolaires et extra scolaires de 15 à 25 ans qui aspirent ou adhèrent aux valeurs du club.

Le Club 25 a pour but de contribuer au bien-être sanitaire, social, culturel, psychologique et mental des jeunes et en vue d’un développement humain durable, la Croix-Rouge Togolaise met au centre de ses priorités la jeunesse en les regroupant en clubs dit club 25.

Composition du club 25 du Complexe ND Paix

President: BASSOTI Lansi,

Secrétaire: LIMAZIE Piyalo,Trésorière: GNAZO Léléng Beauté,

Chargé à l’organisation: PANASSIM Samuel

Chargé à l’information: GNAMSIM Hervé

Ce bureau travaillera en etroite collaboration avec les encadreurs: OURO-AGRI Cherif et GASSELI Komla

Le Club 25 « Santé Plus » du CEG Kpandiyo se compose:

Présidente: AWESSO Isabelle,

Secrétaire: PELEÏ Gnimbèlè,

Trésorière: ABELIA Hodalo,

Chargé à l’organisation: KPEKPASSY Ridwane

Chargé à l’information: BENIDA Espoir.
Encadreurs: KOUROUM Tchadja et MALIKI Detou

Notons de passage que les administrations des écoles, la section locale de la Croix-Rouge Togolaise/Sotouboua ont également joué leur rôle sous la supervision de l’agent de mobilisation comunautaire M. SABSO Massama.


Sotouboua/ L’ONG ANAT au secours des albinos du canton de Tchebebe


L’Association Nationale des Albinos du Togo (ANAT) en collaboration avec la Fondation Pierre Fabre par le biais de sa Section de Sotouboua a apporté assistance aux albinos du canton de Tchebebe, localité à 12 km au sud de Sotouboua, mardi 19 février 2019.

Ils sont cinq (05 ) personnes identifiées vivantes avec l’albunisme à bénéficier du soutien et des mesures d’accompagnement. La sensibilisation qui a tenu ses promesses au Centre Affaires Sociales de Tchebebe, a permis aux uns au autres de s’imprégner sur les causes, les effets et les méthodes préventives à adopter chez les personnes vivantes avec cet handicap.

Ils ont reçu des kits composés d’un chapeau, des lunettes, d’une chemise et d’une crème comme moyens de protection contre le soleil. C’est l’initiative des bienfaiteurs en élaborant le projet de prévention et de prise en charge des maladies cutanées des personnes atteintes d’albinisme au Togo.

Cette action en faveur des communautaires vivant avec l’albinisme  part du constat selon lequel les personnes atteintes d’albinisme sont marginalisés dans la société et souvent sujets à des fin de sacrifices.

Mme Kpiki, Présidente préfectorale de ANAT Sotouboua, pense que par ce geste vient corroborer  la mission et la vision de l’ONG ANAT.

« Notre structure  joue sa partition en tant qu’association humanitaire. C’est pour cette raison qu’elle s’est fait sien des conditions de vie et se consacre exclusivement à la protection et à la promotion des droits des personnes atteintes d’albinisme au Togo. »

L’albinisme est une maladie génétique héréditaire résultant de l’insuffisance ou de l’absence de mélanine qui se traduit chez les personnes qui en sont atteintes, par une pigmentation faible ou nulle des yeux, de la peau, des cheveux et des poils. Ce déficit en mélanine est à l’origine de la déficience visuelle des PAA et rend leur peau et leurs yeux particulièrement vulnérables au soleil.

Au sortir de cette sensibilisation, les communautés au devant desquelles les autorités traditionnelles, parents, enseignants, patrons de métiers… ont salué linitiative de ANAT et pensent respecter et accompagner, dans leur milieu, des personnes atteintes d’albinisme.

Cette action humanitaire de ANAT reste ouverte pour toute personne atteinte d’albinisme au Togo.


Sotouboua/ Championnat scolaire senior: le CEG Ville 1 entre en scène avec une défaite

CEG Ville1 perd 1 contre 2 face au Lycée 2, ce 20 février 2019 au stade municipal et fait une mauvaise entrée en championnat scolaire senior.

Le CEG Ville1 doit batailler dur. Il doit supporter la velléité du Lycée 1 et surtout contenir CET Perfect. pour ne pas fléchir. Ces formations sont en bonne posture dans ce championnat.

Par ce score, le Lycée 2 se rattrape après sa defaite contre le Lycée 1 (1-3).

Pour sa 3e sortie, le Lycee de Sotouboua fait match nul contre IP Techno Plus, qui a joué son second match (1-1). IpP Techno Plus se met en doute contre une éventuelle victoire de CET Perfect qui pourra faire différence en sa 3e sortie.

De l’autre côté dans la zone d’Adjengre, le CEG Babade prend le dessus sur le Lycée de Aouda sur un score étriqué d’un (1) but a à zéro (0).

Résultats en recap:

Lycée1 1-1 Cet Perfect

Lycee 2 1-3 Lycée 1

Techno Plus 0-2 Cet Perfect

Lycée 2 2-1 CEG Ville1

Techno Plus 1-1 Lycée 1

Lycée Aouda 0-1 CEG Babadè

 


Commune de Sotouboua: Le ProDeGol/GIZ forme les collecteurs et les agents de recouvrement des recettes non fiscales

« Nous espérons qu’à l’issu de cette formation, les recette de la commune vont augmenter. Et c’est le résultat principal attendu de cette activité… »

-Dixit le Vice président de la délégation spéciale  de la commune de Sotouboua M. Samie Amayou (Photo), en recevant les fichiers des contribuables, à l’ouverture des activités.

Effectivement le programme décentralisation et gouvernance locale  (ProDeGol) de la Coopération allemande GIZ forme  30 agents des services financiers dans chacune des 11 communes concernées à effectuer le recouvrement des recettes non fiscales des collectivités territoriales.

A l’étape de Sotouboua, bénéficiaire dudit programme, la salle de Ceco Resto  abrite la formation du 19 au 21 février 2019. C’est une occasion d’amener des agents au sortir de leur recyclage  d’effectuer désormais le recouvrement de ses recettes avec efficacité, en connaissance de leur partition à jouer.

Pour le consultant et formateur en finances locales M. Tchagouni Ouro-Bodi Bannadi, est inspecteur central du Trésor, en charge d’outiller les participants,

« Durant ces trois jours, il s’agira de parcourir les techniques d’approche des contribuables surtout la gestion par bloc des fichiers des contribuables. Ça fait parti du partenariat qui existe entre la GIZ /ProDeGol et la Commune de Sotouboua… C’est une série de formations qui se sont déroulées dans d’autres communes… ».

La formation sera axée sur les fichiers des contribuables élaborés à cet effet. Ces fichiers  serviront de base du travail à effectuer sur le terrain comme l’explique M. Joel Adjibodin,  Conseiller technique national de Echo/ProDeGol.

« La commune de sotouboua a organisé avec l’appui de ProDeGol/GIZ, une activité liée au recensement des contribuables presents sur le territoire communal. C’est à l’issu de ce résultat que nous avons pu elaborer les fichiers des contribuables (fichiers des contribuables qui paient les taxes non fiscales et les fichiers des contribuables qui paient les taxes fiscales… Ces fichiers constituent la base du travail des régisseurs, agents de recouvrement ou collecteurs »

 

 


Anniversaire Defi Reference-Togo: Les minimes de Defi Fc ont agrementé la fête!

L’équipe minime de Defi Football Club de Sotouboua a surpris ses cadets de la nouvelle formation FC PANE de la localité, sur un score de 4 buts à 3.  Dimanche 17 février 2019, le spectacle était bon enfant  sur le terrain de l’école primaire publique de Sotouboua Sondè.

Ce match est organisé pour célébrer l’anniversaire de DEFI REFERENCE-TOGO, association mère de la formation sportive DEFI FC, qui  fête ses 08 bougies cette semaine.

La partie est disputé en 2 fois 40 minutes.

Mené 3-0 jusqu’à la moitié de la seconde partie par les cadets du Fc Pane, les minimes de Defi FC ont remonté et gagné le match en 20 dernière minutes, sur un penalty transformé par Bonna Larrel et un triplet du petit incontournable attaquant Atchao Gnimdou (photos).

Un véritable spectacle  avec un grand public du quartier et de ses environs.

Cette victoire agremente sûrement les festivités de l’association.


Togo/ Football: Enfin, Foukpa AFC de Sotouboua peut se maintenir en Deuxième division

Enfin! Le public sportif de Sotouboua peut se contenter d’un maintien en Division deuxième dans sa zone nord en lieu et place de son rêve de monter en élite supérieure.

L’équipe de la Fetiche du mont Foukpa basée à Sotouboua aurait échappé belle à la relégation la saison à venir.

Foukpa a dominé Tchaoudjo Athletic Club de Sokodé dimanche 17 fevrier 2019 à domicile, sur un score de 2 buts à 1, et peut se maintenir. C’est une opération très musclée et délicate de la part du staff, des joueurs et du public supporteur, lorsqu’on sait que c’est en temps additionnel que la victoire est venue sur penalty.

En attendant de vivre la dernière journée intéressante comme celle-ci, Foukpa mérite vraiment des hommages et sacrifices pour le travail « commando » effectué pour ce match. Mais une chose reste marquante et triste: Foukpa n’a jamais accéder à la division première.

Selon le confrère Justin Agbevo de  Togofoot.info, le classement de D2 en date du 17 février se presente provisoirement  comme suit:

Résultats Zone Nord (13è journée)

Kakadl 3-0 Odalou
Foukpa 2-1 TAC
Agouwa 2-0 Doumbé
Unisport 2-1 As Binah

Classement Zone Nord (Provisoire)

1-AGOUWA 26pts+10
2-UNISPORT. 26pts+7
3-KAKADL. 22pts+6
4-DOUMBÉ 19pts-0
5-AS BINAH. 16pts+3
6-FOUKPA. 16pts+0

Zone Rouge

7-ODALOU. 11pts-8
8-TAC. 03pt-17

 


Sommet Global de Leader Schip (SGLS): honneur à Sotouboua

La salle polyvalente du Complexe Notre Dame de la Paix  a abrité samedi 16 fevrier 2019, le Sommet Global de Leaders Schip (SGLS).

A l’initiative de la Vision Internationale des  Ministères Chrétiennes Togo (VIMC-Togo) en collaboration avec l’Union des Eglises de Sotouboua, le but de la rencontre est d’amener les populations à avoir les qualités d’un bon leader.

Les participants se sont familiarisés  avec les principes, les attitudes et la vision d’un bon leader.

Il faut Éssayer, Échouer, Apprendre, Améliorer et Recommencer: tels restent les points qui ont marqué l’attention des participants.

Le rendez-vous est pris pour 2020 avec pour objectif principal de mobiliser 200 participants à Sotouboua.