Sotouboua/ Lutte contre les violences de genres: l’ONG CREUSET TOGO met à contribution les artisans

Article : Sotouboua/ Lutte contre les violences de genres: l’ONG CREUSET TOGO met à contribution les artisans
28 août 2020

Sotouboua/ Lutte contre les violences de genres: l’ONG CREUSET TOGO met à contribution les artisans

Vue partielle de la salle de formation

Deux (02) jours durant à compter du 27 août 2020, trente (30) patrons et patronnes d’atelier, présidents des différents corps de métiers de Sotouboua, réunis à l’école primaire publique Centrale de Sotouboua, réfléchissent autour des violences et leurs conséquences dans l’univers artisanat.

Outiller les artisans, qui font le quotidien du développement des apprenants artisans, sur les différentes formes de violences, basées sur le genres et leurs conséquences tout en ne perdant pas de vue des droits à la santé sexuelle et de reproduction chez ceux-ci: cette initiative, l’ONG CREUSET TOGO l’exécute en partenariat avec Plan International Togo, et du soutien financier de Plan Suède, en faveur du monde scolaire et extra scolaire; et se situe dans le cadre du projet « Lutte contre les violences de genres au Togo ».

Dix (10) séances d’activités font l’objet d’apprentissage et de débats :

  • définition de quelques concepts
  • les violences et leurs conséquences
  • droits à la santé sexuelle et de la reproduction (DSSR)
  • les violences basées sur le genres
  • notion sur les grossesses précoces
  • les dispositions spécifiques à l’apprentissage
  • les qualités d’une bonne et d’un (e) bon (ne) patron (ne)
  • connaitre et comprendre le développement des pré-adolescents et des jeunes
  • la discipline positive dans les ateliers d’apprentissage
  • plan d’action pour un modèle d’apprentissage.

A la cérémonie d’ouverture, M. Ibrahima Mahadiou, président de la chambre préfectorale de métiers de Sotouboua a remercié CREUSET TOGO et ses partenaires pour cette lutte en synergie enclanchée contre les violences basées sur le genre et la promotion pour un modèle d’apprentissage dans l’espace artisan. Il a exhorté les artisans participants, à faire sien les enseignements apportés à l’issu de ce partage afin de ratisser large dans leur différentes corporations. Selon lui,

« La thématique de la formation est un vécu quotidien de tous les artisans. Dans les ateliers, l’équité genre, est en crise… Les violences sous toutes ses formes font le lot du quotidien d’une société qui a mal en point dans apprentissage… Il nous faut cependant rectifier le tir pour un monde artisanal harmonieux »

Ibrahima Mahadiou, président de la chambre préfectorale de métiers de Sotouboua (en blanc)

Pour le conseiller de Plan International Togo, M. Nestor Agbo, Conseiller en genre et inclusion à Plan International Togo, il y a des écarts dans le traitement fait aux garçons et aux filles.

« …Trouver la cause de ces écarts résume à résoudre les inégalités au sein des ateliers des artisans… C’est la raison d’être de cet atelier… » A-t-il convié.

Ce même atelier se déroule à Tchébébé et voit la participation des artisans de ce canton.

Ce projet « Lutte contre les violences de genres au Togo », dure 05 ans et cible les scolaires du CEG, les apprentis/artisans.

Aristide Kawele

Partagez

Commentaires