Insalubrité à Sessaro Masada, Vheda mobilise la communauté pour le déplacement du dépotoir du marché

Article : Insalubrité à Sessaro Masada, Vheda mobilise la communauté pour le  déplacement du dépotoir du marché
27 décembre 2019

Insalubrité à Sessaro Masada, Vheda mobilise la communauté pour le déplacement du dépotoir du marché

L’association Volontaires honnêtes et engages pour le développement de l’Afrique (Vheda) a mobilisé la population pour déplacement du dépotoir du marche de Sessaro Mazada, vendredi 27 décembre 2019.

Cette association œuvrant pour le volontariat en collaboration avec l’Ong IYF, a lancé la phase exécutoire de ses activités, à Sessaro Mazada,  dans son programme d’appui à la salubrité dans le canton et de commune 2 de Sotouboua». Situé à environs 44 kilomètres du chef lieux de la commune 2 (Adjengre) Sessaro Mazada, est un canton habité par une cosmopolite de ressortissants.

Le président Akoro et les siens accompagnant les travaux…

Selon M. Akoro Mewinesso, President de ladite association, Vheda, à travers ce programme, après avoir former, sensibiliser les populations de Sessaro, sur le changement de comportement et partant contre l’insalubrité, contribue à un changement de comportement.

 » Vheda, dans sa mission de volontariat, travaille pour l’épanouissement de la population, et ainsi contribuer efficacement au développement de la population, en passant le changement de mentalité… » a-t-il rassuré.

L’opération du déplacement du dépotoir du marché a tenu ses promesses

La communauté de Sessaro peut s’en plaire. Par cette action de déplacement du dépotoir, Vheda, entend travailler pour briser cette norme devenue le commun des mortels ici dans le canton. Preuve que les habitudes commencent par changer.

La communauté mobilisée pour l’opération

Munis de houes, pèles, râteaux, coupe coupe, balais, ils sont nombreux à emboîter le geste et les actions de Vheda. L’opération de déplacement du dépotoir s’est faite dans une ambiance indescriptible et harmonieusement agréable. Une dizaine de tricycles y sont déployés par les bonnes volontés, s’affairant dès lors à désengorger le marchés de ses déchets solides.

Les réalités sur l’insalubrité à Sessaro

Sessaro, si son dépotoir du marché fait le bonheur des riverains, qui ne posent aucune actions pour sa destruction, c’est un cauchemar quotidien pour les revendeuse, les comités villageois et du canton du développement.

Le gardien de la propreté du marché de Sessaro Masada, Agba Aloegnim lors de la visite guidée des dépotoirs sauvages avec notre rédaction, s’est indigné. D’un geste de doigts, il a pointé la voie qui mène au village Laoudè juste après le carrefour de Mazada. C’est une montage d’ordures composée de sachets plastiques, résidus de charbons de bois, des défécations, les emballages de nourriture et les déjections animales, en pleine route causant une obstruction presque totale.

Dépotoir faisant obstruction à la voie Sessaro Mazada allant au village Laoudè

A côté, ici pas loin du forage du villages, un dépotoir qui fait son droit de cité. Ce lieu sacré pour la vitalité est empestée. Au nez et à la barbe du paisible citoyen, qui n’attend que les ordonnances du prestataire du USP pour accuser l’oncle du village d’être à la source de ses soucis de santé. Et pourtant notre comportement en est à la source de ces malaises.

Tout proche de la fontaine du village…, un dépotoir !

Les déchets ménagers que ces habitations produisent sont convoyés vers un dépotoir sauvage sur lequel les enfants défèquent, des dépotoirs créent par eux-mêmes.

La création de ces dépotoirs sauvages est due, selon les explications des habitants, est due l’incivisme et à l’inexistence des comités ou sociétés de ramassage d’ordures.

Voici la plaque que j’ai implanté pour mettre en garde contre le dépôt des ordures ménagères ici au marché. C’est avec surprise que les riverains l’ont arraché et déféquer dessus… S’est indigné M. Agba Aloegnim.

Le chargé de la propreté du marché, Agba Aloegnim pointant la plaque profanée…

«Nous n’avons pas des espaces disponibles pour vider nos poubelles…, a laissé entendre une commerçante à proximité du marché.

Et de poursuivre « Nous souffrons trop parce qu’il y’ a beaucoup de dépotoirs autour de nous. Ce n’est pas facile de supporter ces odeurs toute la journée. Ici, les terrains vides du milieux constituent les nouveaux quartiers périphériques de dépotoir pour les populations environnantes. »

La manoeuvre pour le déplacement du dépotoir du marché de Sessaro

Pour elle, la présence des ordures près des domiciles est devenue une habitude depuis bien des années, au point où l’odeur nauséabonde qui s’en dégage, laisse la population indifférente. Cette action de l’association Vheda est véritablement une rescousse. S’il y avait une ou deux associations comme ça, notre canton irait mieux… A-t-elle laissé entendre.

Vheda, en grands sapeurs pompiers contre l’insalubrité

L’association Vheda en action à Sessaro…

Des solutions simples sont envisagées: en attendant de continuer la manœuvre amorcée, Vheda et les comités du canton préconisent à l’installation des poubelles au marché. Cette nouvelle action pourra à coup sûr freiner l’élan et la perpétuité des dépotoirs. Autre action: une réfection est enclenchée pour affréter un espace pour le dépôt des ordures ménagers.

Ces actions menées par l’association Vheda, créée, il y a seulement quelques mois, (en mars 2019) et ayant siège à Sessaro Mazada, restent orientées vers ce changement de mentalité afin de hisser la localité dans la salubrité et qui pourra retrouver sa propriété d’antan. Vheda reste aussi ouvertes ouvertes aux bonnes volontés, aux organisations locales, nationales et internationales afin de s’enraciner dans ses missions de bienfaisance entamées au grand bénéfice des communauté. Et l’attention de la commune de Sotouboua 2 y est vivement sollicitée. 

Aristide K.

Partagez

Commentaires