Riposte contre le coronavirus : AIMES-AFRIQUE équipe Sotouboua de matériels de protection

Article : Riposte contre le coronavirus : AIMES-AFRIQUE équipe Sotouboua de  matériels de protection
24 août 2020

Riposte contre le coronavirus : AIMES-AFRIQUE équipe Sotouboua de matériels de protection

Dans son élan effréné dans la lutte contre le coronavirus, l’Association Internationale des Médecins pour la promotion de l’Education et de la Santé en Afrique (AIMES-AFRIQUE) intensifie sa stratégie de riposte.

Vue partielle de matériels offerts par Aimes Afrique

Sotouboua, (Région Centrale) désignée meilleure ville-santé de l’année, a obtenu de Aimes Afrique, un équipement de protection, lundi 24 août 2020.

Dr Kodom Michel remettant le trophée de meilleure ville-santé au DPS Dr Hilim Peleke Mawaba

210 machines à coudre, 1000 litres de savon liquide, 500 litres de solution hydro alcoolique, 300 gants, 31 thermoflashs, 22 dispositifs de lavage de mains, 10 kits alimentaires destinés aux familles des personnes testées positives à la Covid-19 à Sotouboua.

Remise officielle des matériels

Dr Michel Kodom, Président-fondateur d’AIMES-AFRIQUE, en remettant l’équipement, a félicité les efforts du Gouvernement qui est en lutte contre cette pandémie. Il a souligné que cette action va à la rescousse des efforts que l’État ne cesse de consentir.

« Nous avons initié depuis septembre 2018, le projet Villes-santé dans 05 villes du Togo. Dans le cadre de la pandémie coronavirus, nous avons adapté le projet et nous nous sommes dis qu’il faut appuyer les efforts des coordinations, du Gouvernement, des coordinations locales dans ces villes pour les doter de matériels de lutte anti covid19… C’est ainsi que nous avons recensé au niveau de ces cinq villes, 17 communes, environs 665 villages, qui seront équipés de machines à coudre pour la production locale de masques de protection… » s’est confié, Dr Kodom Serge Michel.

Dr Kodom Serge Michel, Président fondateur de Aimes Afrique

Ce don vient à la faveur d’une vaste opération de distribution d’équipements de protection dans plus de 700 villages concernés par le Projet villes-santé au Togo, un projet appuyé par la Coopération allemande, l’ONG Aktion Pit Togohilfe et d’autres bonnes volontés. Chaque village de la préfecture aura une machine à coudre pour la fabrication des masques, après l’étape d’idenfication et la formation des tailleurs et couturières affrétés à ce travail; un matériel essentiel pour se protéger contre la Covid-19.

La cérémonie de remise s’est déroulée en présence des autorités locales, de la coordination locales de la riposte à la Covid-19 et des leaders communautaires au devant desquels le préfet Pali Tchabi Passabi qui n’a pas caché sa satisfaction :

« Je suis très satisfait du geste de Aimes Afrique. La raison est simple. Aujourd’hui notre préfecture enregistre des cas de Covid19. Nous avons présentement 6 cas positifs qui sont confinés. Les cas contacts dépassent les 250. Il faut donc lutter contre cette pandémie. Et nous venons fort heureusement d’obtenir cet important matériel composé de 210 machines à coudre pour fabriquer les bavettes destinés aux populations de Sotouboua. Un dispositif de lavage de mains pour tous les centres de santé de Sotouboua. Nous avons le savon liquide en quantité, le gel hydroalcoolique. Nous avons également des vivres. Je dis merci à l’ONG Aimes Afrique… »

Le préfet Pali Tchabi Passabi satisfait du don de Aimes Afrique

Il n’y a pas que machines à coudre, des dispositifs de lavage des mains, des gangs, des combinaisons, blouses, thermo flash, solution hydro alcoolique et du savon liquide dans les centres de santé à travers les régions sanitaires du pays.

Depuis le début de la crise sanitaire, AIMES-AFRIQUE a déjà effectué des actions multiformes: dons de matériels de protection aux centres de santé, sensibilisation porte à porte en milieu rural, renforcement de capacités des leaders communautaires pour une meilleure compréhension de la maladie et les mesures de riposte.

Après Sotouboua: Kara, Mango, Kpalimé et Vogan bénéficient également des mêmes équipements. Ces villes sont ciblées pour la phase expérimentale du projet villes-santé au Togo où une coordination régionale permanente y est installée.

Aristide Kawele

Partagez

Commentaires