Election Présidentielle 2020: La CNDH a sensibilisé les acteurs et autorités locales de Sotouboua sur l’exercice des libertés publiques en période électorale

Article : Election Présidentielle 2020: La CNDH a sensibilisé les acteurs et autorités locales de Sotouboua sur l’exercice des libertés publiques en période électorale
15 janvier 2020

Election Présidentielle 2020: La CNDH a sensibilisé les acteurs et autorités locales de Sotouboua sur l’exercice des libertés publiques en période électorale

En prélude à l’élection présidentielle de février 2020, Sotouboua a accueilli la campagne de sensibilisation à l’endroit des acteurs et autorités locales sur l’exercice des libertés publiques en période électorale.

Les officiels à l’ouverture de la sensibilisation

La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH)  a sensibilisé mercredi 15 janvier, des acteurs sur le thème « Exercice des libertés publiques en période électorale ». La salle de conseil de la préfecture de Sotouboua ont abrité la rencontre pour le compte des communes 1, 2 et 3 relevant de ladite préfecture.

Cette initiative de la CNDH vise à contribuer au bon déroulement de l’élection présidentielle en perspective au Togo, à travers les actions de surveillance, de sensibilisation, d’information et de prévention de conflits.

Les participants à l’issue de la sensibilisation à Sotouboua

Il s’agit de garantir le droit de vote et le libre exercice des libertés publiques en période électorale. C’est l’objectif que la CNDH s’est assignée, à travers son projet « Contribution de la CNDH au bon déroulement de l’élection présidentielle de 2020 au Togo ». C’est dans le cadre de ce projet, qu’a eu lieu mercredi 13 janvier, dans les locaux de la préfecture de Sotouboua, cette une campagne de sensibilisation. Elle s’adresse, pour l’essentiel, aux préfets, aux maires, aux forces de l’ordre et de sécurité, aux leaders communautaires et religieux, aux organisations de la société civile, aux médias et aux représentants des partis politiques.

Vue partielle de la salle

Par cette initiative, la CNDH veut s’assurer du bon déroulement du processus électoral, du début jusqu’à la fin, permettre à chaque citoyen d’exercer librement son droit de vote et contribuer à préserver la paix et la sécurité sociales durant la période électorale. Elle entend également contribuer à lutter contre la violence sous toutes ses formes qui entache souvent les élections et amener chaque acteur à jouer pleinement son rôle dans le strict respect des dispositions du code électoral pour des élections libres, transparentes et apaisées.

Vue partielle de la salle: loge de la chefferie traditionnelle

La première présentation faite par M. Amadou Seidou, chargé à l’étude, a porté sur la CNDH. Il a insisté sur l’indépendance qui fait la particularité de l’institution, ses fonctionnement et ses missions. Avant de donner des conditions de recevabilité de recours, la saisie.

Mme Bessi Kamalidi, Commissaire à la CNDH, a insisté le travail de la CNDH qui est la prévention et le règlement de conflit.

Cette seconde communication s’est articulé autour de trois points à savoir:
-libertés publiques en lien avec la période électorale
-dispositions spécifiques le jour du scrutin
-les contestations électorales

Madame la commissaire de la CNDH, Bessi Kamalidi, a expliqué que les élections donnent souvent lieu à des passions de tout genre de la part des militants, conduisant à des conflits. C’est pourquoi son institution veut apporter sa contribution pour une bonne compréhension des textes, en vue d’un processus apaisé. Elle a exhorté les différentes parties prenantes à capitaliser et à pérenniser les acquis démocratiques des processus électoraux passés, tout en invitant les acteurs politiques à des critiques constructives et à l’éducation de leurs militants au civisme et au respect de la loi.

Le préfet de Sotouboua, M. Pali Tchabi Passabi, a félicité la CNDH pour son engagement dans la prévention des conflits et la préservation de tout ce qui fait le bonheur des Togolais. Il a appelé les acteurs impliqués à donner l’exemple de meilleurs citoyens tout au long de ce processus, afin qu’il soit couronné par des élections élégantes.

Cette campagne prend fin samedi 18 janvier prochain.

Aristide Kawele

Partagez

Commentaires