Sotouboua/ La filière d’anacarde: les acheteurs sont avertis

Article : Sotouboua/ La filière d’anacarde: les acheteurs sont avertis
8 février 2019

Sotouboua/ La filière d’anacarde: les acheteurs sont avertis

Les producteurs et commerçants de la filière anacarde sont informés sur les nouveaux textes de réglementation de la commercialisation des noix de cajou.

Porter à la connaissance des textes et loi des ministère de tutelles réglementant l’organisation et le fonctionnement de la Filière a travers  la 3A Togo ( Association des Acheteurs d’Anacarde au Togo), aux producteurs et commerçants d’anacarde est l’objectif de la rencontre d’échanges et d’information tenue le vendredi 08 Février 2019 à la salle de réunion de GIPATO à Sotouboua.

Cette rencontre qui a regroupé les menbres des bureaux catonaux de la préfecture de Sotouboua et le bureau préfectoral, intervient à quelques jours du lancement de la campagne d’achat de noix de cajou (ancarde), qui se tiendra le 15 Février prochant à Dapaong.

Selon les nouveaux textes en vigueur, en date du 28 fevrier 2018, pour commercialiser des noix de cajou, il faut d’abord être membre de l’association des producteurs d’anacardes et disposer d’une carte de membre. Il faut aussi opérer dans sa zone de couverture. Avant d’exporter les graines: il faut faire enregistrer son magasin auprès du bureau préfectoral et recevoir le coupant vert en fonction du tonnage à exporter. La restitution faite par le président préfectoral des acheteurs, M. Kao Awoki n’a laissé aucun participant indifférent. Et on comprend que le message est passé, afin que nul n’en ignore et tombe sous le coup de la loi.

Le président national du Conseil interpersonnel de la filière Anacarde du togo, M. Mawuko Komla Gozan, de passage à Sotouboua, a honoré de sa visite à cette activité de restitution. Par cette visite,  il apporté sa contribution à la sensibilisation. Signe de son soutien au bureau préfectoral qui, d’après lui, fait un déja un boulot impeccable.

Geremie Kadanga

Partagez

Commentaires