14 juin 2019

Sotouboua: Cette maudite pluie a fait des dégâts

« On ne se plaint pas de Dieu »: l’assertion doit désormais être comprise de tous.

Il y a souvent des événements comme ça qui nous arrivent et qui suscitent des questionnements.  Il nous vient cependant à l’idée d’intenter un procès à Dieu Tout puissant.

Tenez! Il n ya pas un mois quand Sotouboua  se plaignait du manque criard de pluies. Pas plus que trois mercredis passés des cérémonies à la grande fétiche de la localité Foukpa se sont multipliées.

Voici une semaine presque l’on baigne dans une pluviométrie totale.

La terrible reste cette pluie torrentielle de ce vendredi 14 juin 2019 vers 14h et demi. Cette averse qui est tombée sur Sotouboua ville n’a pas pardonné les vielles bâtisses et les arbres de toute génération. Les dégâts sont d’ordre matériel. En tout cas pas de perte en vies humaines dans ce milieu où les faits sont relatés. Là, l’on s’estime heureux d’être sorti de l’auberge.

Terrassement des arbres qui jonchent nos rues par ici. Affaissement des habitats par là…

Et ça reste entre nous: ces images sont du quartier Sondè.

Après cette « maudite » pluie, la manoeuvre: Coup de hâche et de coupe coupe… De l’autre côté, on s’acharne au déménagement et au ramassage des mottes de terre.

Il se murmure même que le grand marché de Sotouboua (comme c’est aujourd’hui il s’anime) était l’épicentre du théâtre catastrophique. Même les billets d’argent se sont volatilisés… Et que dire des denrées alimentaires et d’autres produits manufacturés? Allez y demander comment se présente la situation.

Le spectacle était tristement beau à vivre.

En attendant, j’ai rangé mon ordi! A demain et bonne suite du boulot aux maçons et aux menuisiers. Prions pour que leurs devis soient propres!

Pour l’heure, retenons tout de même que « l’homme est un véritable insatiable! »

Comme je vois et je parle, j’espère que je ne devrai pas une lettre d’explication mystique à quiconque mal intentionné.

Aristide K

 

Partagez

Commentaires