Togo -sotouboua fete des ignames-aristide kawele

Sotouboua (ville à 290 kilomètres au nord de Lomé) a rassemblé ses filles et fils autour de ses ignames. Ce 28 septembre 2013, environs 11 heures,   les portes s’ouvrent  ici sur la 2è édition de la fête traditionnelle « Kiyena – Foudoulem – Rodjoubi » : fête de l’igname, respectivement en langes « Kabiyè –Tem – Nawdeba ». Une fête pour rassembler les filles et fils afin de communier ensemble, remercié le créateur pour le privilège dont il leur a déjà comblé avec la récolte abondante des ignames cette année. Le stade du Collège d’Enseignement Général Ville 1 de Sotouboua a servi de cadre pour abriter, les ministres, les députés à l’Assemblée Nationale, les chefs traditionnels, les sages, les cadres, les sociétés et entreprises, grâce auxquels, cette festivité a bien lieu.

Les populations  de la préfecture de Sotouboua ont convenu d’instaurer cette fête pour diverses raisons à en croire  le Président du Comité d’Organisation Waguena Lamegou. «D’ abord cette fête constitue un événement rassembleur et fédérateur, ensuite l’igname est l’un des produits agricoles les mieux cultivés sur de grandes surfaces avec un taux de réussite remarquable. Enfin, poursuit-il, nous organisons cette fête pour mettre en valeur la qualité des mets concoctés à partir de l’igname et qui sont si appréciés à travers toute la préfecture… » sotouboua fetes des ignames- waguena lamegou

Le Ministre de la Fonction Publique Gourdigou Kolani, représentant personnel du Chef de l’Etat à cette fête a salué le sens de communion  des populations de la préfecture de Sotouboua, qui peut être un catalyseur  du développement socio économique.   Cette fête dit-il,  est  «un symbole de votre hauteur d’esprit qui permet de transcender tout clivage ; elle traduit votre volonté de construire un meilleur vivre ensemble, elle est aussi la preuve de votre participation formidable au développement socio économique de notre pays. Il est heureux de constater que vous avez compris que l’exclusion de l’autre, la haine, les affrontements ethniques et le régionalisme, d’où qu’ils viennent, ne peuvent que nous retarder économiquement et nous affaiblir socialement… »sotouboua fete des ignames -ministre kolani gourdigou

Tout comme la première édition en 2011, cette deuxième édition a vu un monde fou et curieux venu de tous les horizons. Les 12 cantons que compte Sotouboua étaient bel et bien au rendez-vous.  L’on a  dégusté des différents mets  à  base d’igname et  a visité des stands d’exposition des tubercules d’igname.

Défilé, danses folkloriques

… toute la richesse  était bien vivante en couleurs et en son diversifié. La fête de l’igname s’est poursuivi avec la manifestation des groupes folkloriques si variés, hommes, femmes, jeunes, fonctionnaires, et toutes les couches sociales,…  chantant et dansant, pour exprimer l’allégresse des populations et rehausser l’ambiance festive de ces journées dans la commune, les cantons, les villages et les hameaux.

http://sotoubouaensentinelle.mondoblog.org/files/2013/10/Togo-sotouboua-fete-des-ignames-aristide-kawele-480x360.jpghttp://sotoubouaensentinelle.mondoblog.org/files/2013/10/Togo-sotouboua-fete-des-ignames-aristide-kawele-150x150.jpgAristide KaweleA LA UNESotouboua (ville à 290 kilomètres au nord de Lomé) a rassemblé ses filles et fils autour de ses ignames. Ce 28 septembre 2013, environs 11 heures,   les portes s’ouvrent  ici sur la 2è édition de la fête traditionnelle « Kiyena – Foudoulem - Rodjoubi » : fête de l’igname, respectivement en langes « Kabiyè...La vitrine des nouvelles et de la diversité culturelle de Sotouboua!
The following two tabs change content below.
Aristide Kawele
Aristide Somié-Abalo Kawele, Journaliste multimédia freelance, blogueur et entrepreneur des nouveaux médias, je suis spécialiste des questions en développement communautaire. Je suis correspondant des radios et contributeur à Mondoblog. Je travaille actuellement pour ma propre entreprise, Association DEFI REFERENCE-TOGO qui a pour mission les NTIC et l’Innovation médias, avec le but de « promouvoir la formation des acteurs de l’information aux nouvelles techniques de l’information et de la communication. Mes domaines d’expertise sont le journalisme, la technique de prise de son radio, la post production audio, Conception infographie et mise en page, administration web. Je suis intéressé par le blog et l'innovation dans le domaine des médias. J’ai suivi des stages en journalisme en ligne à Ouagadougou en 2011 et à Abidjan en 2012: formations dispensées par l'Ecole Superieure de Journalisme de Lille (ESJ - Lille) pour le projet Ouest Afrika Blog. J’ai également réussi avec succès « Niveau maitrise » le cours en ligne : MOOC Afrique Innovation, option "Web journalisme", organisé par CFI et Coopération Médias en 2015. J’ai été parmi les 20 lauréats porteurs d’idée de création de médias innovants en Afrique, ayant participé à la Session accélérée du programme «  Afrique Innovation Entrepreneur » à Dakar en 2016 sur la création et la gestion des médias innovants, organisée par CFI et Coopération Médias J’ai bénéficié des formations sur la technique de création d’une micro entreprise en 2017 avant d’être sélectionné parmi les 12 candidats pour la formation en management artistique et culturel par Goethe Institut en juillet 2018. Auparavant j'ai travaillé pour CECO GROUP S.A comme Assistant chargé de communication ; et à Radio Cosmos Sotouboua, en tant que producteur (Responsable technique et chargé des programmes). Jai été sollicité par Plan Togo, Pasdi Afrique et APCD pour appui à la formation et à la post production de l'émission enfantine Deviwo Be Radio et le magazine enfantine de Cefret.