« Frapper, l’on vous ouvrira;  demander et l’on vous donnera »!  Ce verset tiré de la Bible aura été d’une grande importance quotidienne dans les populations de Sotouboua, vis-à-vis du bienfaiteur  Groupe CECO  (Consortium des Entreprises en Construction) .

Nous sommes, lundi 11 novembre 2013. il n’y avait  pas classe, et pour cause: la fermeture des écoles annoncée  par l’autorité en charge de l’éducation au Togo, durant cette période, faisait son petit bonhomme de chemin. Moi, ce matin-là, partant d’un programme préétabli avec mon hiérarchie,  je devais faire le tour des chantiers.  Toute notre équipe, en véhicule de mission. Notre destination: 1 kilomètre environs de parcours. Nous sommes, Kpandiyo, localité  à l’entrée sud-est à Sotouboua (ville située à 270 kilomètres au nord de Lomé, la capitale togolaise). 

Mais exceptionnellement, ici  la cour du Collège d’Enseignement Général de Kpandiyo semble animée, sous l’ovation d’un public aussi nombreux, multicolore et impatient. Leur présence annonçait donc un intérêt particulier. Sinon nous sommes en saison des grandes récoltes, et les paysans sont censés être à leur préoccupation.

Bonne nouvelle sous les yeux admirateurs! Ce nouveau bâtiment scolaire (Photo)  venait d’être réceptionné pour l’intérêt de tous. Comme cet CEG de la localité, bien d’établissements manquent  de quoi abriter leurs élèves.

Le directeur du ceg remercie au donateur

Les autorités dudit collège ont demandé la réhabilitation d’un appâtâme au Collège d’ Enseignement Général, et un  bâtiment leur ont été offert. Ce joyau, d’un coût total de 19 138 245 francs CFA,  est d’une superficie de 380 mètre carré. Il est joliment construit, avec 4 salles de classe de 9 m sur 7 m, chacune, équipée de deux tableaux ; avec une terrasse de 1.5 m de large sur tout le long du bâtiment et une rampe pour personnes handicapées et l’installation d’électricité.

Après sondage sur le terrain, l’entreprise CECO-BTP (donateur et maître d’ouvrage), ne faisant pas les choses à moitié, a préféré leur construire un nouveau bâtiment en guise d’œuvre sociale, afin de compléter l’ancien, qui paraissait trop exiguë pour contenir l’effectif aussi pléthorique d’élèves.

Ce don est une partie des ressources du Groupe CECO  pour investir dans l’humain. Un geste, selon le PDG , AMOUZOU Constantin, qui vient à point nommé soulager les souffrances des parents et des apprenants en leur offrant ce cadre confortable.

Le bienfaiteur a saisi de l’occasion, pour sensibiliser, parents et élèves. Car nul n’en ignore de nos jours; l’éducation est la base de tout développement. C’est un impératif pour préparer la jeunesse de demain. L’éducation, c’est le meilleur ascenseur, une priorité absolue sans laquelle un développement n’est possible. L’on prépare la relève de demain dans un cadre confortable.

le donateur s'adresse à la communauté

«C’est l’éducation dit-il, qui fera de nous les citoyens du monde. Et ce n’est pas dans la bouche que ça se passe mais dans la tête. C’est donc une priorité absolue. La bonne éducation ce n’est pas une option ni une variable d’ajustement c’est un impératif catégorique, c’est un investissement. Je ne veux pas faire un discours sur l’éducation mais je vous invite tous, je vous exhorte à faire de cette dimension de notre groupe une part de nous-même. Que tous nos actes soient des actes d’éducation».

Aux élèves, qui se doivent de compenser l’effort et la souffrance des parents par le succès ; il a inculqué d’utiles conseils. Car c’est toujours une unique chance d’être éduqué, et de la plus belle des manière.

«Je voudrais dire aux élèves  que la souffrance des parents, les efforts des enseignants et des autorités sont des sacrifices.  Cette infrastructure qui va vous accueillir c’est le meilleur cadeau de Noël. Il vaut mieux qu’un collier, qu’un jean pantalon. Il fait partie de tout ce que font les parents, le gouvernement ou quiconque pour vous mettre à l’aise dans votre cursus scolaire. Et vous devez accorder à ces sacrifices leur juste valeur. Les sacrifices dans l’éducation représentent la meilleure chose qui puisse vous arriver. Je sais qu’une partie de l’assistance ne comprend pas mes propos. C’est une grande frustration pour eux.  Donc c’est une chance que vous avez d’avoir des gens à vos côtés pour vous aider».

Le directeur du CEG Sotouboua ville 3, M. TAGUEMNA Koffi, avec à ses cotés, des chefs , le corps enseignants. Ils ont à leur tour  loué les efforts du donateur, qui ne cessent de s’investir dans la chose sociale, pour le grand bonheur de toutes les communautés.

http://sotoubouaensentinelle.mondoblog.org/files/2013/11/Togo-Education-batiement-offert-au-ceg-kpandiyo3-480x360.jpghttp://sotoubouaensentinelle.mondoblog.org/files/2013/11/Togo-Education-batiement-offert-au-ceg-kpandiyo3-150x150.jpgAristide KaweleA LA UNE'Frapper, l'on vous ouvrira;  demander et l'on vous donnera'!  Ce verset tiré de la Bible aura été d'une grande importance quotidienne dans les populations de Sotouboua, vis-à-vis du bienfaiteur  Groupe CECO  (Consortium des Entreprises en Construction) . Nous sommes, lundi 11 novembre 2013. il n'y avait  pas classe, et pour cause:...La vitrine des nouvelles et de la diversité culturelle de Sotouboua!
The following two tabs change content below.
Aristide Kawele
Aristide Somié-Abalo Kawele, Journaliste multimédia freelance, blogueur et entrepreneur des nouveaux médias, je suis spécialiste des questions en développement communautaire. Je suis correspondant des radios et contributeur à Mondoblog. Je travaille actuellement pour ma propre entreprise, Association DEFI REFERENCE-TOGO qui a pour mission les NTIC et l’Innovation médias, avec le but de « promouvoir la formation des acteurs de l’information aux nouvelles techniques de l’information et de la communication. Mes domaines d’expertise sont le journalisme, la technique de prise de son radio, la post production audio, Conception infographie et mise en page, administration web. Je suis intéressé par le blog et l'innovation dans le domaine des médias. J’ai suivi des stages en journalisme en ligne à Ouagadougou en 2011 et à Abidjan en 2012: formations dispensées par l'Ecole Superieure de Journalisme de Lille (ESJ - Lille) pour le projet Ouest Afrika Blog. J’ai également réussi avec succès « Niveau maitrise » le cours en ligne : MOOC Afrique Innovation, option "Web journalisme", organisé par CFI et Coopération Médias en 2015. J’ai été parmi les 20 lauréats porteurs d’idée de création de médias innovants en Afrique, ayant participé à la Session accélérée du programme «  Afrique Innovation Entrepreneur » à Dakar en 2016 sur la création et la gestion des médias innovants, organisée par CFI et Coopération Médias J’ai bénéficié des formations sur la technique de création d’une micro entreprise en 2017 avant d’être sélectionné parmi les 12 candidats pour la formation en management artistique et culturel par Goethe Institut en juillet 2018. Auparavant j'ai travaillé pour CECO GROUP S.A comme Assistant chargé de communication ; et à Radio Cosmos Sotouboua, en tant que producteur (Responsable technique et chargé des programmes). Jai été sollicité par Plan Togo, Pasdi Afrique et APCD pour appui à la formation et à la post production de l'émission enfantine Deviwo Be Radio et le magazine enfantine de Cefret.