A la porte du mois de juin, la masse paysanne de Sotouboua est désemparée. La localité avec son climat tropical, l’année agricole bien au contraire risque d’un retard criard: il ne pleut pas encore.

Sotouboua: temps ensoleillé

Si des localités comme Lomé, la capitale togolaise et ses périphériques croulent sous l’inondation, certaines parties du nord du Togo, dans l’humidité… avouons tout de même que cette situation n’est pas vécue sous les mêmes cieux dans l’hinterland togolais, le centre du pays.

Sotouboua capitalise une pluie, en date du 19 janvier dernier. Elle est qualifiée dès lors de première et grande. L’on a encore en mémoire cette pluie en pleine saison sèche, avec un vent à decorner les bœufs.

Et plus jamais! C’est la sécheresse qui régne en maitresse. Il n’y a eu que de vents et parfois des brouillards… avec un ciel  plus ou moins nuageux; stérile, il faut dire.

Les quelques courageux paysans qui prétendaient prendre de l’avance sur la campagne agricole, doivent déjà s’en prendre à  leur zèle démesuré. Ils auront l’embarras de choix entre pleurer la main d’œuvre déployée et/ou la semence d’arachide et du maïs précoce, non ou mal poussée. Les éleveurs ont également des soucis pour paître leur bétail: pas d’herbes tendres.

Mais à attendant qu’elle manifeste, les prières doivent se multiplier.

Aristide K.

 

http://sotoubouaensentinelle.mondoblog.org/files/2019/05/CAM02092-480x360.jpghttp://sotoubouaensentinelle.mondoblog.org/files/2019/05/CAM02092-150x150.jpgAristide KaweleA LA UNEFAITS DIVERSaristide somie abalo kawele,Echos de sotouboua,Pluie,prefecture de sotouboua,SécheresseA la porte du mois de juin, la masse paysanne de Sotouboua est désemparée. La localité avec son climat tropical, l'année agricole bien au contraire risque d'un retard criard: il ne pleut pas encore. Si des localités comme Lomé, la capitale togolaise et ses périphériques croulent sous l'inondation, certaines parties du...La vitrine des nouvelles et de la diversité culturelle de Sotouboua!
The following two tabs change content below.
Aristide Kawele
Aristide Somié-Abalo Kawele, Journaliste multimédia freelance, blogueur et entrepreneur des nouveaux médias, je suis spécialiste des questions en développement communautaire. Je suis correspondant des radios et contributeur à Mondoblog. Je travaille actuellement pour ma propre entreprise, Association DEFI REFERENCE-TOGO qui a pour mission les NTIC et l’Innovation médias, avec le but de « promouvoir la formation des acteurs de l’information aux nouvelles techniques de l’information et de la communication. Mes domaines d’expertise sont le journalisme, la technique de prise de son radio, la post production audio, Conception infographie et mise en page, administration web. Je suis intéressé par le blog et l'innovation dans le domaine des médias. J’ai suivi des stages en journalisme en ligne à Ouagadougou en 2011 et à Abidjan en 2012: formations dispensées par l'Ecole Superieure de Journalisme de Lille (ESJ - Lille) pour le projet Ouest Afrika Blog. J’ai également réussi avec succès « Niveau maitrise » le cours en ligne : MOOC Afrique Innovation, option "Web journalisme", organisé par CFI et Coopération Médias en 2015. J’ai été parmi les 20 lauréats porteurs d’idée de création de médias innovants en Afrique, ayant participé à la Session accélérée du programme «  Afrique Innovation Entrepreneur » à Dakar en 2016 sur la création et la gestion des médias innovants, organisée par CFI et Coopération Médias J’ai bénéficié des formations sur la technique de création d’une micro entreprise en 2017 avant d’être sélectionné parmi les 12 candidats pour la formation en management artistique et culturel par Goethe Institut en juillet 2018. Auparavant j'ai travaillé pour CECO GROUP S.A comme Assistant chargé de communication ; et à Radio Cosmos Sotouboua, en tant que producteur (Responsable technique et chargé des programmes). Jai été sollicité par Plan Togo, Pasdi Afrique et APCD pour appui à la formation et à la post production de l'émission enfantine Deviwo Be Radio et le magazine enfantine de Cefret.