La semaine « C » étant dédié à la valorisation de la culture, dans tout son ensemble met l’emphase sur les pratiques ancestrales. Une occasion pour les apprenants de démontrer ce que faisaient leurs grands parents. A Sotouboua, les acteurs de l’éducation ont respecté la tradition du 18 au 22 mars.

La semaine culturelle pour les avisés, semaine couturière pour les touts petits du primaire… les appellations divergent meme si l’objectif et le fond de la chose restent identiques. Mais aussi la semaine « C » reste desormais la désignation pour les secondaires.

C’est  05 jours d’intenses activités culturelles mettant en symbiose la littérature, le théâtre, le sports, les rites et la tradition allouée à  la scolarisation et se terminant généralement par un pique-nique.

La tradition était en effet à l’honneur l’après midi du 21 mars dans les établissements: du complexe Notre Dame de la Paix, à  Sotouboua, en passant par Techno plus, Lysoto, CEG Ville 2… l’on a vecu des moments de plaisir et des découvertes enrichissantes.

C’était dans une folle ambiance, à Notre Dame de la Paix, que ceux-ci ont pratiqués.la semaine culturelle.  Trois grands groupes ont presté a savoir: le groupe Kabyè à travers les danses akpéma et evala; le groupe Losso; et le groupe Tem.

Dans l’ensemble, les apprenants étaient tous fiers de leur identité culturel. Comme pour dire « On peut tout perdre sauf sa culture »…

http://sotoubouaensentinelle.mondoblog.org/files/2019/03/IMG-20190323-WA0003-480x548.jpghttp://sotoubouaensentinelle.mondoblog.org/files/2019/03/IMG-20190323-WA0003-150x150.jpgAristide KaweleA LA UNECULTUREEDUCATIONaristide somie abalo kawele,Echos de sotouboua,Scolaires,Semaine culturelle,sotoubouaLa semaine 'C' étant dédié à la valorisation de la culture, dans tout son ensemble met l'emphase sur les pratiques ancestrales. Une occasion pour les apprenants de démontrer ce que faisaient leurs grands parents. A Sotouboua, les acteurs de l'éducation ont respecté la tradition du 18 au 22 mars. La semaine culturelle...La vitrine des nouvelles et de la diversité culturelle de Sotouboua!
The following two tabs change content below.
Aristide Kawele
Aristide Somié-Abalo Kawele, Journaliste multimédia freelance, blogueur et entrepreneur des nouveaux médias, je suis spécialiste des questions en développement communautaire. Je suis correspondant des radios et contributeur à Mondoblog. Je travaille actuellement pour ma propre entreprise, Association DEFI REFERENCE-TOGO qui a pour mission les NTIC et l’Innovation médias, avec le but de « promouvoir la formation des acteurs de l’information aux nouvelles techniques de l’information et de la communication. Mes domaines d’expertise sont le journalisme, la technique de prise de son radio, la post production audio, Conception infographie et mise en page, administration web. Je suis intéressé par le blog et l'innovation dans le domaine des médias. J’ai suivi des stages en journalisme en ligne à Ouagadougou en 2011 et à Abidjan en 2012: formations dispensées par l'Ecole Superieure de Journalisme de Lille (ESJ - Lille) pour le projet Ouest Afrika Blog. J’ai également réussi avec succès « Niveau maitrise » le cours en ligne : MOOC Afrique Innovation, option "Web journalisme", organisé par CFI et Coopération Médias en 2015. J’ai été parmi les 20 lauréats porteurs d’idée de création de médias innovants en Afrique, ayant participé à la Session accélérée du programme «  Afrique Innovation Entrepreneur » à Dakar en 2016 sur la création et la gestion des médias innovants, organisée par CFI et Coopération Médias J’ai bénéficié des formations sur la technique de création d’une micro entreprise en 2017 avant d’être sélectionné parmi les 12 candidats pour la formation en management artistique et culturel par Goethe Institut en juillet 2018. Auparavant j'ai travaillé pour CECO GROUP S.A comme Assistant chargé de communication ; et à Radio Cosmos Sotouboua, en tant que producteur (Responsable technique et chargé des programmes). Jai été sollicité par Plan Togo, Pasdi Afrique et APCD pour appui à la formation et à la post production de l'émission enfantine Deviwo Be Radio et le magazine enfantine de Cefret.